Atelier du Maître de Francfort (Actif à Anvers, fin du XVe siècle, début du XVIe siècle)
Vierge à l'Enfant

Huile sur bois
48,4 x 35,4 cm

Inv. 2005.4.1

Acquisition 2005
Avec le concours du Fonds Régional d’Acquisition des Musées

Les incontournables | Entre Terre et Ciel

Au-delà des apparences

Sous un dais tenu par deux angelots, la Vierge, coiffée d’un voile aérien, porte sur ses genoux l’Enfant Jésus.
L’Enfant tient entre ses mains une corbeille de fleurs et un œillet. Mais lorsque l’on s’approche du tableau, on s’aperçoit que sous la fleur, apparaît un poêlon. De plus, des analyses scientifiques, sous réflectographie infrarouge, ont fait apparaître, sous la corbeille de l’Enfant, les traces d’une cuillère et ont confirmé la présence d’un poêlon sous l’œillet.

Ces éléments se retrouvent sur le Triptyque de la Vierge à l’Enfant, attribué au Maître de Francfort, non localisé aujourd’hui mais étudié par Friedländer. Cette œuvre s’organise autour d’un panneau central qui offre une composition identique au tableau du musée départemental de Flandre. La comparaison permet donc d’attribuer l’œuvre conservée dans notre musée à l’atelier du Maître de Francfort.

L’identité de ce peintre demeure énigmatique : il doit son nom à deux commandes prestigieuses réalisées pour la ville de Francfort-sur-le-Main, Le Triptyque de la famille de la Vierge conservé au musée d’Histoire de Francfort et Le Triptyque du Calvaire, présenté au musée Städel de Francfort. Actif à Anvers de 1490 à 1520 voire 1525 selon les historiens de l’art, il est à la tête d’un atelier très productif qui réalisa quelque quatre-vingts œuvres. La difficulté à déterminer si une œuvre provient de l’atelier ou de la main de l’artiste découle de cette intense activité.

DnnSpot

   Réduire