Entourage de Ambrosius Benson ( ?, vers 1495 ; Bruges, 1550)
Scène galante

1545-1560
Huile sur bois
53,5 x 81 cm

Inv. 2009.7.1

Acquisition 2009

Les incontournables | Mesure et Démesure

Un repas pas si anodin…

Au premier plan, des hommes et des femmes boivent et mangent aux sons de la flûte et de la mandoline. Certains couples se forment mais les comportements restent sobres. Une seule dérive est à noter : l’homme à gauche tente de s’emparer de la bourse de la jeune dame assise à ses côtés.  L’arrière plan, quant à lui, est beaucoup plus suggestif. Sous une tonnelle, des couples sont enlacés. L’enseigne de cette demeure qui arbore un cygne indique une maison close. A l’intérieur de l’habitation, un fou à la mandoline, qui apparaît dans une ouverture, pointe les désordres qui se trament autour de lui.

Cette scène galante, avec à l’arrière plan l’évocation de la maison close, est un sujet populaire qui a connu un succès conséquent dans les années 1530-1560. La plupart du temps, elle était liée à la parabole du Fils Prodigue dont l’histoire biblique autorisait et justifiait la représentation de mœurs plus débridées. Notre tableau possède donc cette particularité de ne pas être rattaché à l’histoire du Fils Prodigue. Il est à placer dans la lignée des œuvres d’Ambrosius Benson qui a représenté ce type de scène. Notre artiste, jusqu’ici anonyme mais probablement brugeois de par sa facture, effectue une synthèse entre les compositions galantes d’Ambrosius Benson et des scènes plus grivoises de la parabole de l’Enfant Prodigue. Notre œuvre est donc une création à part entière qui marque encore le goût populaire dans les années 1550-1560 pour de telles galanteries.

DnnSpot

   Réduire