Erasmus de Bie (Anvers, 1629 - 1670)
Procession de chars sur la Place du Meir à Anvers

Huile sur toile
89 x 120 cm
Signé et daté en bas à droite : « Ed B 1670 »

Inv. 2009.5.1

Acquisition 2009
Avec le concours du Fonds Régional d’Acquisition des Musées

Les incontournables | Ostentation et Dérision

Une procession animée

Ce tableau est l’œuvre d’Erasmus de Bie, peintre qui fit toute sa carrière à Anvers, ville prospère et florissante, qu’il choisit d’ailleurs ici de représenter.

Sur la Place du Meir se déploie une procession religieuse. A première vue, la vision de ces chars impressionnants et variés fait plutôt penser à un cortège de carnaval. Pourtant, il s’agit de l’« Ommegang », qui avait lieu à Anvers tous les 15 août en l’honneur de la Vierge, patronne de la ville.
Il était assez courant au XVIIe siècle de voir des chars et des géants rythmer une fête chrétienne : religieux et païen étant intrinsèquement mêlés.

Le géant Druon Antigone, que l’on aperçoit dans le tableau à l’arrière plan à gauche, ressemble d’ailleurs beaucoup à Reuze Papa, le géant de Cassel  . Tous les deux présentent des similitudes : ils sont  légionnaires, ont les mêmes insignes, le même faciès.

Au centre du tableau, Neptune, le dieu des Mers, chevauche une baleine, qui arrose les badauds et qui évoquerait les nombreux dangers auxquels les cargaisons des navires marchands sont exposées : tempêtes, pirates et animaux marins.

Ce tableau est la première version connue d’Erasmus de Bie qui sera maintes fois reprise et réinterprétée par plusieurs artistes dont Alexander van Bredael, en 1697 (Palais des Beaux-Arts de Lille, inv. P.125, huile sur toile, 106,5 x 136 cm).

DnnSpot

   Réduire