Le Printemps
 
L'Eté
 
L'Automne
 
L'Hiver
 
1234
 

D’après Pieter I Bruegel dit le Vieux (Breda ?, 1525/1530 – Bruxelles, 1569) et Hans Bol (Malines, 1534 – Amsterdam, 1593)
Gravé par Pieter van der Heyden (Anvers, vers 1530 – 1575)

1- Le Printemps
Gravure au burin sur papier, 22,2 x 28,5 cm

2- L’Eté
Gravure au burin sur papier, 22,2 x 28,5 cm

3- L’Automne
Gravure au burin sur papier, 22,2 x 28,5 cm

4- L’Hiver
Gravure au burin sur papier, 22,2 x 28,5 cm

Inv. 2008.8.1 à 4

Acquisition 2008
Avec le concours du Fonds Régional d’Acquisition des Musées
 

Les incontournables | Entre Terre et Ciel

Au fil des saisons

Les Quatre Saisons sont le fruit de l’étroite collaboration entre Pieter Bruegel et Jérôme Cock, éditeur d’estampes à Anvers. Les quatre planches, gravées par Pieter van der Heyden, n’ont néanmoins pas toutes été conçues par Bruegel. En effet, le projet prit du retard et avant sa mort en 1569, Bruegel ne fournit que deux dessins : Le Printemps en 1565 (Graphische Sammlung Albertina de Vienne) et L’Eté (Kunsthalle Hambourg, Kupferstichkabinett) daté de 1568. Peu après sa mort, Jérôme Cock chargea le paysagiste Hans Bol de dessiner les deux scènes manquantes, L’Automne et L’Hiver.

Cette série s’inscrit dans la longue tradition qui remonte au Moyen Age, des miniatures des mois et des saisons qui illustraient les calendriers des livres d’heures. Bruegel insuffle néanmoins une inventivité nouvelle à cette thématique. Ainsi, dans L’Eté, les corps sont étonnamment puissants et débordent même du cadre de l’estampe, renforçant l’effet de profondeur.

Les activités traditionnelles propres à chaque saison sont représentées : dans Le Printemps, mars est symbolisé par le jardinage (représenté au premier plan), avril par la tonte des moutons (plus à gauche vers l’arrière plan) et mai par les fêtes du printemps (à droite à l’arrière plan). Dans L’Eté, juin est représenté par la cueillette des fruits dans les grands arbres au centre à l’arrière plan, juillet par la rentrée du foin au loin à gauche et à droite et août par le moissonnage du blé au premier plan.

L’Automne et L’Hiver, dessinés par Hans Bol, suivent le même principe : les personnages vaquent à des occupations typiques de chaque saison (on tue le cochon en automne, on patine sur un lac gelé en hiver) ; mais le traitement stylistique est différent et s’apparente plus à la tradition médiévale.

DnnSpot

   Réduire