D’après Pieter I Bruegel dit le Vieux (Breda ?, 1525/1530 – Bruxelles, 1569)
Gravé par Pieter van der Heyden (Anvers, vers 1530 – 1575)
Le Jugement dernier

1558
Gravure au burin sur papier
22,5 x 29,4 cm

Inv.2008.8.7

Acquisition 2008, Avec le concours du Fonds Régional d’Acquisition des Musées

Les incontournables | Soumission et Colère

Une vision de l’Enfer

Pieter van der Heyden est né vers 1530 à Anvers. Fils de Jan van der Heyden, il est reçu franc maître en 1557.
Il est le graveur qui a travaillé le plus pour Jérôme Cock (1510-1570), éditeur d’estampes à Anvers et fondateur de l’enseigne « Les Quatre Vents ». Ce dernier choisissait les sujets à représenter selon la mode et le goût du public. Il faisait alors appel à un artiste peintre, tel Pieter Bruegel, avec qui il collabora à de nombreuses reprises, pour exécuter le dessin du thème choisi. Ce dessin était ensuite confié à un graveur, comme ici à Pieter van der Heyden, chargé de graver, au burin ou à l’eau-forte, le dessin sur une plaque de cuivre. Une fois la plaque de cuivre achevée, l’imprimeur était chargé de réaliser l’impression des gravures. Les gravures étaient enfin remises à l’éditeur qui s’occupait de leur vente.

Pieter van der Heyden était l’un des graveurs attitrés de Pieter Bruegel.

Le Jugement dernier se réfère aux modèles de la peinture flamande du XVe siècle voire même de l’imagerie médiévale. Cette gravure se démarque par la présence réduite des personnages hybrides qui sont cantonnés aux premiers plans. Dans les autres gravures traitant du même thème comme La Descente du Christ aux Limbes, ils occupent une place plus prépondérante. L’Enfer et l’horreur sont matérialisés par ce monstre à la gueule béante qui est un élément récurrent dans l’œuvre de Bruegel.

DnnSpot

   Réduire