1234
 

Collections | Les restaurations

Des réserves sur mesure

En septembre 2008, les collections du musée de Flandre investissent un bâtiment neuf, construit spécialement pour abriter les œuvres. Le bâtiment dispose de conditions de conservation optimales pour le stockage des œuvres.

Le climat est contrôlé (les variations climatiques sont un des facteurs de dégradation des œuvres) et la lumière naturelle est proscrite.

Les réserves disposent :

- D’une salle d’emballage, désemballage qui permet de conditionner les œuvres avant leur départ ou à leur retour. Ce grand espace est également utilisé par les restaurateurs et est doté de tout le matériel nécessaire (hottes aspirantes, tables de travail, projecteurs, etc.)

- D’une salle de mise en quarantaine : toutes les œuvres composées de matériaux organiques (bois, textile, etc.), doivent, avant d’intégrer les réserves proprement dites, séjourner 40 jours dans cette salle hermétique. Ainsi, si l’œuvre revient infestée par des insectes, elle est isolée et peut être traitée dans l’espace suivant avant de rejoindre les lieux de stockage.

- D’une salle de décontamination : cette salle permet de réaliser des anoxies en cas d’infestations.

- D’espaces de stockage des œuvres : ces lieux sont climatisés, la température est stabilisée entre 18 et 19° avec un taux d’hygrométrie compris entre 50 et 55%. Les collections ont été rangées par typologie : les sculptures, le lapidaire, le mobilier et les peintures ont été regroupés, tout comme les œuvres ethnographiques, en matériaux composites. Enfin, les arts graphiques et les textiles sont conservés ensemble.

DnnSpot

   Minimize