12
 

Album d’estampes d’après David Teniers (1610-1690)

XVIIIe siècle
Composé de 109 pages et de 153 estampes
Gravure sur papier vergé
Reliure en cuir de veau et papier marbré

Inv. 2008.1.1 à 2008.1.154

Restauration réalisée avec l’aide du Ministère de la Culture et de la Communication

Collections | Les restaurations

Album d’estampes
d’après David Teniers (1610-1690)

En 2008, le musée départemental de Flandre achète un album d’estampes d’après David Teniers. C’est une acquisition exceptionnelle, car l’album réunit 153 estampes, réalisées par les plus grands graveurs du XVIIIe siècle, tel Jacques-Philippe Le Bas (1707-1783).
Cet album a été constitué par le duc de Cambridge, Adolphus Frédérick (1774-1850) dans les années 1800-1850. Il forme un ensemble cohérent et organisé.

Toutefois, l’ouvrage étant relié, les gravures ne peuvent pas être sorties de l’album, ce qui entraîne un problème d’exposition : si l’album est conservé tel quel, le visiteur ne pourra profiter que d’une planche à la fois. L’enjeu de cette restauration a donc été de trouver un moyen de présenter plusieurs planches simultanément, tout en préservant l’album.

Axelle Deleau, restauratrice d’œuvres sur papier, a proposé une solution originale, qui permet de préserver la reliure de l’album, tout en laissant la possibilité d’extraire les gravures.
La restauratrice a incisé les pages de l’album tout en laissant un onglet de 2 cm le long du bord de la couture.
La gravure peut alors être sortie facilement de l’album pour être présentée. Après exposition, elle peut de nouveau être insérée dans l’album en fixant la page à l’onglet par une bandelette de papier japonais.

Amélie Couvrat-Desvergnes, restauratrice de livres s’est occupée de la reliure, dont le cuir était très pulvérulent, craquelé et fendu. Les déchirures ont été consolidées, les lacunes ont été restituées soit à l’aide de papier japonais teinté pour les parties en papier, soit avec du maroquin de conservation pour les parties en cuir.

DnnSpot

   Réduire